La vie au temps du Coronavirus

Chroniques à 4 mains # 2

Cette idée de chroniques à 4 mains, nous est venue, ma petite fille Océanne qui a 17 ans et moi, après une semaine de confinement suite à l’annonce du Coronavirus. Ainsi, le jour de mon anniversaire, Océanne m’a fait parvenir un mot, qui démontrait la force immense de la transmission lorsqu’elle est enveloppée d’amour et de tendresse. Ce mot m’est allé droit au cœur et m’a rappelé comment Océanne avait le don de l’écriture. Comme c’est un héritage familial que nous partageons, je lui ai proposé une chronique quotidienne, où chacune de notre côté prendrait le temps d’écrire autour des moments marquants, touchants, en ce temps de retrait et de temps pour soi que nous permet cette pandémie. Elle a accepté d’emblée et le soir même m’a envoyé son premier texte.

C’est ainsi, que nous chroniquerons au quotidien sur la vie qui bat au temps du Corona. Cet amour de l’écriture qui nous lie et nous relie depuis toujours, trouvera ainsi un écho jusqu’à vous. Comme grand-mère, je suis honorée d’amorcer cette démarche de transmission à 4 mains et 2 cœurs. Lorsqu’Océanne écrira, ce sera sous les lettres OB, pour Océanne Barolet et MR pour moi, pour Manon Rousseau.

26 mars 2020
OB : Pour ma part, la vie en famille en confinement, ce n’est pas toujours simple, surtout considérant que nous sommes six sous le même toit! Malgré cela, tous ces moments que nous passons ensemble ces derniers temps nous rapprochent tous et ça fait du bien pour tout le monde! Habituellement, avec l’école et la vie sociale de chacun, c’est parfois compliqué de prendre le temps de se retrouver, mais le temps ne manque pas en ce moment. Au menu aujourd’hui : préparation du fameux arc-en-ciel #çavabienaller avec Maïka, Émy et Antony.  J’ai aussi instauré un nouveau jeu concernant une nouvelle façon de gagner de l’argent et d’acheter des récompenses avec les enfants. Ils étaient tous très excités à l’idée et c’était superbe à voir. Donc, présentement, je suis reconnaissante du temps que je passe avec les personnes que je chéris le plus au monde!

MR : Aujourd’hui, je te propose une chronique « oiseaux », c’est incontournable tant ils sont présents par leurs chants actuellement. Je ne sais pas si c’est en raison du silence ambiant (plus d’avion ni de voiture), ou encore du retour du printemps, mais chaque fois que je marche, ils m’accompagnent et me saluent. Que ce soit, la mère rouge-gorge déjà tout affairée à faire son nid, aux grands ballets des outardes, aux geais bleus, cardinal et autres beautés ailées, ils me chantent la pomme et me rappellent que tout passe, comme l’hiver qui cède inéluctablement sa place au printemps. Le fait marquant de cette journée est sans contredit ce grand corbeau, dominant tout Ste-Rose du sommet de la haute tour qui diffuse le 3G, et qui du haut de cette antenne parabolique, croassent à tout vent, faisant l’important du fait de son porte-voix. Voilà ma chérie, mon fait marquant d’aujourd’hui, à part ta chronique qui me rappelle la chance de tes frères et sœurs de t’avoir comme grande sœur.

Manon Rousseau et Océanne Barolet

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.