L’allégorie du marcheur.

M’est revenue hier juste avant de m’endormir, cette vieille histoire qu’on m’a racontée il y a longtemps et qui dit en substance : «Nous sommes tous des marcheurs, des pèlerins en marche sur le chemin. Nous nous trouvons en des endroits différents  sur le chemin. Certains sont devant nous, d’autres tout à côté et d’autres encore sont derrière nous.

Marcheurs

Il n’y a pas de bonne place sur le chemin. Sur ce chemin, notre seule responsabilité, tous autant que nous sommes, est de garder notre lanterne allumée, de nourrir le feu.

Parce que c’est ce feu, cette lanterne, qui guide les pèlerins que nous sommes. Celui devant moi m’éclaire de sa flamme et m’indique la voie. Celui derrière moi guide ses pas à la lueur de la mienne. Notre seule responsabilité sur le chemin est de tenir notre flamme allumée. Voilà, c’est simple, c’est doux et c’est tout!

MR/2015

 

1 réflexion sur « L’allégorie du marcheur. »

  1. Denise TREMBLAY

    C’est bien vrai! Nous dépendons tous tellement un de l’autre. Pour moi, la flamme dont tu parles oscille entre faire confiance à ce qui vient ou apprécier ce qui est .
    Bonne journée belle flamme

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.